Mes fidèles lecteurs savent que je suis récemment tombé amoureux de la Bretagne, ou plus précisément d'un coin de Bretagne ; le Finistère (et en particulier la baie de Douarnenez...).
Mes proches savent ce que ça représente, pour moi qui ai - pendant des années, et pas toujours par jeu - dit pis que pendre de la Bretagne et des bretons.

Après avoir fait là-bas quelques sauts de puces, puis des séjours plus conséquents, y passer une semaine pour de petites randonnées à la journée en presqu'ile de Crozon prenait presque un air de pèlerinage.
Et comme, en plus, le soleil fut de la partie pour la semaine entière, le pèlerinage a tout de suite eu des airs de vacances. Car c'en étaient bien !!!
Pour la rando, si je ne devais refaire qu'une seule de ces quelques boucles, je choisirais sans hésiter celle du Cap de la Chèvre ; partant du port de Morgat, on suit d'abord le GR34 sur la côte Est du cap, avant de revenir par l'intérieur des terres, le long d'un PR qui emprunte les chemins agricoles et forestiers. On attaque la marche par une petite ruelle escarpée avant de déboucher à flanc de falaise, sur les hauteurs du port, face à l'Anse de Morgat. Après quelques centaines de mètres sans difficulté particulière, le chemin prend des allures de sentier de montagne ; ce seront pas loin de 900m de dénivelés cumulés jusqu'à l'extrémité du Cap de la Chèvre ! Par beau temps, le bon marcheur mettra 3h00 à 3h30 pour parcourir les 11 kms ; un marcheur moyennement entraîné comptera une bonne heure de plus ! Le retour se fera plus aisément, en 2 bonnes heures. Il faut dire aussi que le paysage, sans être foncièrement désagréable, est nettement moins grandiose au retour qu'à l'aller, et incite moins à la pause photo / contemplation.
Je vous laisse en juger, au moins pour ce qui concerne l'aller...



Heureux hasard (!), ce séjour correspondait à l'édition 2012 du Festival de Cornouaille ; petite surprise, lorsque de passage à l'espace St Corentin après une promenade dans le vieux Quimper, j'ai reconnu sur scène David, le trompettiste de Vicoparadis.
David joue donc également dans une formation "trad-pop-jazz" tout à fait prometteuse : MoTa ...
Personnellement j'ai un faible pour leurs "It's Kiff", "Scottish" et "Kab".
Musique faite pour la danse, et ce jour-là à Quimper il y avait des spécialistes sous le chapiteau. Et j'avoue que si regarder ces danseurs n'était pas forcément désagréable (surtout certaines danseuses, je dois l'admettre !) (et même s'il s'y cachait parfois un monsieur !!!) c'est plutôt la musique qui m'a "transporté" lors de ce concert...



MoTa

Ceci étant, peu de points communs, pour tout dire, avec le concert dont nous ont gratifiés Red Cardell et le Bagad Kemper. Concert que j'ai eu la chance de pouvoir photographier avec la "bénédiction" des Cardell, et dont j'aurai bientôt l'occasion de reparler...

Pour finir, et histoire de tordre le cou à quelque vieille légende, voici un petit aperçu de ce que "disait" le tableau de bord de la voiture, quelque part vers la pointe de Penhir, le mardi 24 juillet à 13h33... et je précise que la voiture n'était pas restée garée des heures en plein soleil !!!

Chaud.jpg