Tu te souviens probablement fidèle lecteur (oui, on se tutoie, depuis le temps qu'on se connait !) qu'aux débuts de ce blog, j'avais eu une occasion de te parler de cinéma...

Cette fois, et ça ne deviendra pas une coutume, on va causer de musique. Parce qu'il n'y a pas que la photo dans la vie !
Autant le dire tout de suite, j'achète assez peu de musique. Mais qu'on se rassure, je ne télécharge pas pour autant !
Ma façon d'écouter de la musique, est finalement assez classique ; quelques CD, choisis généralement parce que je connais déjà l'artiste, ou à la suite d'une écoute attentive de quelques morceaux disponibles sur Internet.
CD auxquels il faut ajouter la découverte "au gré des clics" de titres inconnus, suggérés par Youtube et autres plateformes d'hébergement de musique...
Mais en général c'est en écoutant FIP que je me dis "tiens c'est bien ce truc" : je vais sur la play-list du site internet, je note les références du morceau et j'essaye de trouver quelques "échantillons" d'autres morceaux ou albums. Et si la première impression se confirme, je note ; un titre de morceau, le titre de l'album, une année de sortie, et si j'y pense, le "genre" de musique...
C'est ainsi que dernièrement je me suis retrouvé avec quelques pages de Moleskine (vous savez, le faux carnet des stars !) noircis de listes de titres. Et comme j'avais récemment des chèques cadeaux à dépenser dans une grande enseigne "culturelle", je suis passé par le rayon musique de la dite enseigne.

J'y ai d'abord choisi Seven, le dernier album de DJ Cam, alias Laurent Daumail. Une bonne musique électronique, plutôt funk / jazz matinée d'une pointe de groove, et ponctuée de quelques samples ou loops qui évoquent la musique classique... Ecartelé entre Mike and the Mechanics et Massiv Attack, l'ensemble se laisse volontiers écouter lors d'une balade en bord de mer, lorsque le soleil dissipe la brume du matin...



Ensuite j'ai choisi Radio Retaliation de Thievery Corporation, album produit en 2008 par ce duo composé de Rob Garza et Eric Hilton. Les fans d'Asian Dub Foundation ne seront pas dépaysés ; world music et trip hop au programme, avec quelques invités de renom. Dont Anushka Shankar et Femi Kuti, pour ne citer que les plus célèbres.
Simple et efficace, pas grand chose à ajouter...



Mon troisième choix fait un peu figure d'OMNI, Objet Musical Non Identifié...
Cannibal Courtship des Dengue Fever est une surprise comme on en éprouve rarement. Imaginez ce que peut donner une pop rock orientale, aux accents un peu trash (limite shitgaze), saupoudrée d'une pointe de Blur, d'un zeste d'ABBA et d'une pincée de musique de restau chinois... exotique non ?!
Probablement celui, de ces 3 albums, qui demande le plus d'accoutumance pour être apprécié à sa juste valeur...






Voilà donc trois albums en plus (ou en moins, c'est selon...) et en avant la musique !!!